Amiante: la «faute inexcusable» de PSA reconnue

Publié par Laissez vos commentaires

L’usine PSA-Peugeot-Citroà«n de Charleville-Mézières (Ardennes) a été reconnue coupable de «faute inexcusable» par le Tribunal des affaires de sécurité sociale (TASS) dans la contamination par l’amiante de l’un de ses ex-salariés.

Ce premier succès pour l’Association départementale de défense des victimes de l’amiante (Addeva 08) est emblématique puisqu’il concerne le président de l’association, Claude Huet, reconnu en maladie professionnelle due à l’amiante en 2008.

Plusieurs dizaines d’autres dossiers de salariés et ex-salariés – dont deux sont décédés – de l’usine sont en attente. La direction de l’usine a déclaré  » prendre acte de la décision du tribunal».

Le même TASS a renvoyé à plus tard l’examen des dossiers portés par six veuves de travailleurs décédés de maladies de l’amiante après avoir travaillé dans une autre entreprise de Charleville-Mézières, Deville.