Renault condamné pour faute inexcusable

Publié par Laissez vos commentaires

Le constructeur automobile Renault a été condamné pour «faute inexcusable» par la cour d’appel de Versailles (Yvelines) dans le suicide en 2006 d’un ingénieur du Technocentre de Guyancourt.

Sur le site du journal le Parisien, notre confrère précise: «Le 20 octobre 2006, un ingénieur de 39 ans, Antonio B., s’était jeté du cinquième étage du bâtiment principal du Technocentre. Il s’agissait du premier des trois suicides en quatre mois de salariés du Technocentre, dont deux sur leur lieu de travail.»

«Selon la cour d’appel, Renault avait nécessairement conscience des dangers encourus par Antonio B. au regard de la charge de travail qui lui était imposée», réagit Rachel Saada, l’avocate de la veuve du salarié. «Je suis infiniment soulagée, témoigne-t-elle et j’espère que cette histoire va pouvoir prendre fin.»

Renault a néanmoins encore deux mois pour se pourvoir en cassation.

Ces suicides, suivis d’autres cas chez PSA Peugeot-Citroà«n en 2007, avaient poussé Renault à prendre des mesures pour améliorer les conditions de travail. Mais il reste d’autres affaires de suicide en suspens.

On en saura plus dans les mois à venir.