Quelles sont les professions les plus exposées

Publié par Laissez vos commentaires

Voici ce qu’il faut retenir de cette synthèse.

Le dispositif de « préretraite amiante » tel qu’il est conçu aujourd’hui permet à des salariés qui ont été exposés à l’amiante de cesser leur activité de façon anticipée tout en percevant une allocation. Pour autant, le dispositif mériterait d’être « affiné » de manière à mieux « couvrir » les secteurs professionnels les plus touchés.

Partant de ce constat, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) a réalisé une synthèse des connaissances scientifiques et techniques sur les expositions professionnelles à l’amiante en cherchant à identifier les métiers conduisant à une forte exposition au risque, ainsi que ceux pour lesquels l’exposition est à l’origine du développement de maladies professionnelles.

  • Premier constat : selon l’ANSES, les niveaux d’exposition à l’amiante et leur relation avec des pathologies telles que les plaques pleurales et les mésothéliomes classent directement certains métiers dans la catégorie « à risques » (tôliers-chaudronniers, soudeurs et oxycoupeurs, etc.).
  • Deuxième constat : d’autres professions plus « générales » (manÅ“uvres, manutentionnaires, électriciens, etc.) présentent une prévalence d’exposition à l’amiante très variable en fonction du secteur d’activité dans lequel ils ont été exercés.
  • Enfin, pour certains cas particuliers de métiers exposés plus ponctuellement à des niveaux importants de concentration en fibres d’amiante, l’appréciation de la réalité, de la fréquence et des niveaux de l’exposition nécessite une approche individuelle.

S’agissant de cerner les professions les plus « à risques », le rapport identifie différents métiers dans les secteurs de production d’amiante et de transformation à chaud. Mais il montre aussi clairement une exposition des métiers du secteur du bâtiment et des travaux publics.

A partir de différentes bases de données, l’ANSES a pu dresser les listes des professions et des secteurs d’activité pouvant être considérés comme les plus « exposants » à l’amiante.

les tableaux les plus significatifs de ce rapport a consulter sur : http://www.anses.fr/