Pour une meilleure indemnisation des victimes du travail

Publié par Laissez vos commentaires

L’Association des accidentés de la vie (FNATH) a présenté le 11 janvier un Libre blanc de 15 propositions pour améliorer l’indemnisation des victimes d’accidents du travail et de maladies professionnelles, rappelant qu’il «n’est que temps de moderniser une législation qui date de plus d’un siècle et qui est contemporaine du Germinal de Zola»

La Fnath propose notamment d’assurer des indemnités journalières égales au montant du salaire, de prendre en charge les dépenses d’aides humaines dès lors que la victime ne peut accomplir certains actes de la vie ordinaire, d’évaluer les conséquences physiologiques et l’incidence professionnelle de l’accident et de majorer les montants des indemnités en capital. Autres avancées demandées par la Fnath: une réforme «en profondeur» du mécanisme de la faute inexcusable, une reconnaissance plus simple des maladies professionnelles, d’assurer la gratuité effective des soins écornée par les participations forfaitaires, les franchises et les dépassements.

Le coà»t de ces mesures représente de 1,5 à 2,5 milliards d’euros estime la FNATH qui propose de les financer par une augmentation des contributions des employeurs à la branche AT-MP , par «la récupération des 135 millions d’euros de recettes engendrées par la fiscalisation des IJ», par le produit de la lutte contre l’évasion fiscale ou encore l’imposition des bonus des traders…

Le libre blanc de la Fnath (56 pages): www.fnath.fr