Salles vides, indemnisations

Publié par Laissez vos commentaires

des indemnisations accordées aux victimes par le tribunal des affaires de sécurité sociale de Lille. Au début des années 2000, le TASS accordait 45 000 E à la personne touchée par des plaques pleurales pour un taux de 5 % d’incapacité partielle permanente. L’avocate parisienne citait le chiffre de 3 000 E, cinq ans plus tard, pour la même atteinte à la plèvre.

Elle avançait une explication : le manque de public lors des audiences. «Les salles se vident, les indemnisations baissent. C’est corrélé.

» Elle confiait une autre raison. Des magistrats lui auraient déclaré au sujet des victimes : «Au début, on accordait 45 000 E car on ne savait pas qu’il y en avait tant…»