Conditions de travail: les médecins du travail de La Poste mettent les pieds dans le plat

Publié par Laissez vos commentaires

Les médecins du travail de La Poste ont adressé au président du groupe un courrier du Syndicat professionnel des médecins de prévention de La Poste dans lequel ils rappellent que «les rapports annuels des médecins de la Poste soulignent depuis des années une dégradation de la vie au travail». Sans que suite soit donnée. Dans ce document, publié sur le site du Télégramme, ils citent notamment «des suicides ou des tentatives de suicide, dont on peut penser qu’ils sont exclusivement liés à des situations de vie professionnelle», un taux «d’absentéisme pour maladie» qui atteint des seuils sans précédent, des accidents et maladies professionnelles en «très forte augmentation».

Les agents de La Poste, soulignent-ils «sont confrontés à des situations d’épuisement physique et psychique [liées] aux nouvelles organisations du travail…» et, au final, «La Poste crée des « inaptes » physiques et psychologiques». Enfin, affirment les médecins du travail de La Poste, «l’indépendance du médecin du travail n’est plus assurée» dans l’entreprise et que le manque de moyens est une «une forme d’entrave à notre exercice professionnel».

Pour l’instant, La Poste botte en touche. Pour sa directrice de la prévention et de la sécurité au travail, les 300 000 collaborateurs du groupe «sont le reflet assez exact de la population française. Ils rencontrent les mêmes difficultés: maladie, divorce, sida». A se demander si elle a reçu la lettre des médecins… Ceux-ci avaient répondu par avance dans leur courrier: déçus «par le peu de considération» voire par le «déni» de la direction pourtant alertée de «cette situation alarmante», ils demandent des «actions concrètes pour enrayer ce qui pourrait vite devenir un processus morbide, connu aujourd’hui par d’autres entreprises».