Amiante: demandes d’indemnisation en hausse de 15,5% en 2009

Publié par Laissez vos commentaires

PARIS, 1 juil 2010 (AFP) –

Le nombre de demandes d’indemnisation des victimes de l’amiante aconnu une hausse de 15,5% en 2009 par rapport à l’année précédente, selon le rapport annuel duFonds d’indemnisation des victimes de l’amiante (Fiva). »Cette augmentation est surtout le fait de victimes qui reviennent devant le fonds en raison del’aggravation de leur état de santé et d’ayants droit de victimes décédées », indique le Fiva dans un communiqué.

Le nombre de victimes qui s’adresse pour la première fois au fonds est de son côté « relativement stable », explique-t-il.

Ont été décomptées 6.645 nouvelles victimes en 2009, contre 6.563 en 2008, après la forte pousséede 2007 (10.771 nouvelles victimes). »Le niveau d’activité est resté élevé: 11.157 offres d’indemnisation ont été présentées au cours del’année 2009, et les dépenses d’indemnisation ont atteint un total de 359 millions d’euros », précise lefonds.

Le Fiva note que « le contentieux représente une part croissante de cette activité, l’année 2009 confirmant une tendance à la hausse des recours juridictionnels contre les décisions du fonds ».

Les deux tiers des victimes qui saisissent le Fiva sont atteintes de pathologies bénignes (plaquespleurales et épaississements pleuraux) et l’âge moyen des victimes continue d’augmenter en 2009pour se situer à 65 ans.

Environ 80% d’entre elles ont été exposées dans le cadre professionnel et bénéficient d’une indemnisation au titre de la législation sur les maladies professionnelles.

La région Nord-Pas-de-Calaisest la première région d’origine des victimes avec 17,1% des cas, devant la région Paca (12,3% descas).

Depuis sa création en 2002, le Fiva, financé par l’Etat et la branche accidents du travail de la Sécuritésociale, a versé près de 2,4 milliards d’euros à quelque 52.000 victimes.