COVID-19 MALADIE PROFESSIONNELLE : UNE PROMESSE DE DUPES !

avril 22, 2020 6:20 Publié par

Le Ministre de la Santé et des Solidarités a précisé devant l’Assemblée Nationale le principe de reconnaissance et d’indemnisation des victimes professionnelles du COVID-19.

Nous sommes loin du compte !La FNATH et l’ANDEVA dénoncent le mépris affiché par le Gouvernement avec une indemnisation au rabais pour ceux qui ont risqué jusqu’à leur vie pour assurer à une population confinée une garantie de soin, d’alimentation et de livraison.

A cela s’ajoute le tri entre les victimes : le personnel soignant bénéficiera d’une reconnaissance automatique en maladie professionnelle, et les autres, devront engager des procédures longues, coûteuses, et vraisemblablement vouées à l’échec.

Les deux associations qui ont vécu le drame de l’amiante expriment leur indignation et leur colère !Alors que la FNATH et l’ANDEVA avaient formulé une proposition d’indemnisation juste, équitable et rapide, le Gouvernement a fait le choix d’offrir au personnel soignant, sans préciser qui entre dans cette qualification, une indemnisation ridicule et partielle, qui sera différente selon que les victimes sont salariées, agent de la fonction publique ou libéraux.

Pour bénéficier d’une indemnisation améliorée, les personnes contaminées devront poursuivre leurs employeurs devant les tribunaux en reconnaissance de faute inexcusable ; Une procédure lourde et incertaine qui ne manquera pas d’avoir des conséquences néfastes sur la relation de travail.

Après les éloges et les engagements du Président de la République à propos de ces « soldats de 1ère et 2ème ligne », c’est une bien piètre reconnaissance que la Nation leur réserve !

La FNATH et l’ANDEVA souhaitent rencontrer au plus tôt le Ministre de la Santé et la Ministre du Travail pour trouver une solution plus satisfaisante pour les victimes.

https://www.fnath.org/

http://andeva.over-blog.com/

andeva.over-blog.com