INVITATION A LA CONFÉRENCE DE PRESSE le 05 Juillet a 10h

juin 30, 2017 6:51 Publié par

INVITATION A LA CONFÉRENCE DE PRESSE

A l’initiative de l’ADEVIMAP, du CAPER Caronte, de l’AVAPA (Arles) et de SOS Amiante Cheminots, avec la participation de l’ANDEVA, du Cabinet TTLA (TEISSONNIERE, TOPALOFF, LAFFORGUE, ANDREU) et du Cabinet LEDOUX,

nous vous invitons à la  conférence de presse que nous tiendrons le :

                                                Mercredi 5 Juillet 2017  à 10h00 

Au siège du CAPER Caronte, 22 rue de la République, 13110 PORT DE BOUC

                         « Un non-lieu, c’est un permis de tuer généralisé »

Après plus de vingt ans d’instruction, le parquet a requis la fin des investigations pénales dans une vingtaine de dossiers.

Le scandale de l’amiante vient de connaître un nouveau rebondissement.

Dans ses réquisitions datées du 13 juin, le parquet de Paris demande la fin des investigations dans une vingtaine de dossiers emblématiques actuellement instruits au pôle de santé publique: celui de la société Eternit, de l’usine de Condé-sur-Noireau dans le Calvados, de l’entreprise Everite implantée par Saint-Gobain, des anciens chantiers navals de la Normed à Dunkerque ou encore du campus de Jussieu à Paris…

C’est un scandale d’une portée jamais égalée. Cela signifierait que pour tous les produits cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques, il ne pourrait  jamais être établi de responsabilité pénale. C’est un permis de tuer généralisé ! 

Le parquet et les magistrats instructeurs appuient leur analyse sur une expertise judiciaire diligentée l’an dernier afin d’établir les liens entre la fibre cancérogène et certaines maladies. Cette expertise, remise en début 2017 dit le contraire de ce que la Justice veut aujourd’hui lui faire dire. Selon les experts, dès que l’on a été exposé, on a été contaminé. C’est aberrant que les magistrats aient une lecture diamétralement opposée.

C’est un scandale absolu d’arriver à une telle conclusion après vingt ans d’instruction.