Jugement historique en Espagne : l’usine URALITA condamné à verser 2 millions d’euros à des victimes environnementales

janvier 15, 2020 2:48 Publié par

29 Décembre 2017, 16:08pm

Lundi 18 décembre, la justice espagnole rendait un jugement exceptionnel en condamnant à verser 2 millions d’euros à 39 victimes environnementales contaminées par l’amiante en ayant vécu à côté de l’usine URALITA installée sur les villes de Cerdanyola et Ripollet près de Barcelone. C’est une belle victoire pour les victimes et leur famille  défendues par la coopérative d’avocats Col. Lectiu Ronda. Les juges ont estimé qu’il y avait des preuves scientifiques attestant que c’étaient bien les fibres d’amiante venant de cette usine qui avaient contaminé les riverains. Ils reprochent également à l’employeur de ne pas avoir contrôlé son activité industrielle.

Ce jugement est d’autant plus important que contrairement à la France, il n’existe toujours pas en Espagne de fonds d’indemnisation pour les malades de l’amiante. Les victimes environnementales et les familles n’ont d’autres choix que d’aller vers un procès pour obtenir reconnaissance et indemnisation.

C’est la 1ère fois que ce sont des victimes environnementales qui obtiennent ainsi réparation et reconnaissance devant un tribunal contre URALITA. Jusqu’à présent, seules les personnes ayant travaillé directement dans l’entreprise avaient obtenu une indemnisation devant un tribunal. Lorsque l’Andeva avait rencontré des représentants de Col. Lectiu Ronda en 2015, environ 200 dossiers d’indemnisation concernant d’anciens salariés d’URALITA avaient été gagnés.

Ce jugement est susceptible d’appel.

Jugement historique en Espagne : l’usine URALITA condamné à verser 2 millions d’euros à des victimes environnementales