La préretraite amiante étendue ?

mars 12, 2014 6:30 Publié par Laissez vos commentaires

Alexandra Chaignon

Les agents publics pourraient bientôt bénéficier du dispositif réservé jusque-là au privé.

L’inégalité d’accès des fonctionnaires à l’allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante (Acaata) serait-elle en passe de se résorber ? En marge d’une visite à Nantes, Jean-Marc Ayrault a demandé que le dispositif de « préretraite amiante » soit élargi aux fonctionnaires, mettant en oeuvre une recommandation de la Cour des comptes.

Dans une lettre adressée au ministre de l’Économie, datée du 25 février, le premier ministre demande ainsi « qu’une disposition législative soit prise pour que les fonctionnaires ou les agents publics ayant développé une maladie professionnelle reconnue en lien avec l’amiante puissent, comme les salariés, avoir accès à l’allocation de cessation anticipée des travailleurs victimes de l’amiante. (…) Il n’y a pas de raison, sur ce problème, que les agents publics soient moins bien traités que les salariés du secteur privé ».

Une requête dont se « félicite » l’Association nationale de défense des victimes de l’amiante (Andeva). « Cette annonce corrige une des injustices les plus flagrantes du dispositif actuel d’Acaata », écrit-elle. Mise en place en 1999, la préretraite amiante permet aux salariés exposés à l’inhalation de poussières d’amiante, reconnue en maladie professionnelle ou non, de pouvoir, sous certaines conditions, cesser leur activité dès cinquante ans. Mais les agents publics étaient exclus de ce dispositif même quand ils étaient atteints d’une maladie liée à l’amiante.

Un bémol cependant à cette extension : alors que l’Acaata bénéfice aux salariés et anciens salariés ayant été exposés à cette fibre cancérogènes  qu’ils soient reconnus en maladie professionnelle ou non, le premier ministre n’évoque que le cas des agents malades. Un oubli qu’il serait opportun de rectifier. Tout comme il serait juste d’étendre ce dispositif aux artisans, eux aussi fréquemment exposés à l’amiante.