LE CPH DE MARTIGUES RECIDIVE ET CONDAMNE UNE NOUVELLE FOIS ARKEMA ET ALBEMARLE

décembre 16, 2013 11:38 Publié par Laissez vos commentaires

Le CPH de Martigues, dans la procédure nous opposant à ARKEMA a, de nouveau, lors d’une audience de départage, tranché en faveur des travailleurs exposés à l’amiante.

Adhérents à l’ADEVIMAP, assistés du Cabinet d’avocat TEISSONNIERE /TOPALOFF/ LAFFORGUE/ANDREU, ces ex-salariés, actifs, retraités ou préretraités amiante avaient saisi le Conseil des Prud’hommes de Martigues pour que soit reconnu « le préjudice d’Anxiété ».

Le 06 Décembre 2013, le Conseil des Prud’hommes de MARTIGUES, dans un jugement en départage, a rendu son délibéré concernant les 60 salariés d’Azur Chimie (Ex Albemarle, Ex Arkema) jugés le 06 Septembre 2013.

Parmi ces 60 salariés qui ont dénoncés un transfert illégal de contrat de travail entre ALBEMARLE et AZUR CHIMIE, 22 demandaient à être indemnisés pour un préjudice d’anxiété suite  à leur exposition à l’amiante par la société ARKEMA sur le même site industriel.

Le Conseil a condamné ALBEMARLE et ARKEMA  au paiement de dommages et intérêts pour compenser ces préjudices

  • 10 000€ C/Arkema pour le préjudice d’anxiété
  • 8 000€ C/Albemarle pour le préjudice de novation du contrat de travail

 

135 dossiers montés par l’ADEVIMAP contre ARKEMA ont été présentés au Conseil des Prud’hommes de Martigues. A chaque fois ARKEMA a été condamné pour n’avoir pas su protéger ses salariés.

191 dossiers toujours contre ARKEMA (Fos, Lavera et St Menet) sont en attente de jugement sur le CPH de Martigues  ou de Marseille

437 dossiers de demande de préjudice d’anxiété au total auront eu le soutien de l’Association.

L’ ADEVIMAP se félicite de ces résultats qui sont des avancées conséquentes de l’action en cours à l’initiative des associations du réseau national ANDEVA

Martigues, le  16/12/2013