Le pic de mortalité par mésothéliome aurait déjà été atteint en France

février 24, 2013 11:37 Publié par Laissez vos commentaires

L’InVS a publié les résultats d’une étude cherchant à renouveler la projection de mortalité par mésothéliome de la plèvre (liés à des expositions à des fibres minérales, comme l’amiante) en intégrant les données françaises les plus récentes (2009). 

Alors que l’on prévoyait auparavant un pic de mortalité vers 2020-2030 (avec un nombre de décès annuels compris entre 1 000 et 1 500 chez les hommes), celui-ci semble déjà avoir été atteint, avec de 600 à 800 décès annuels chez les hommes et de 100 à 200 chez les femmes.

Ainsi, la mortalité par mésothéliome diminue et devrait se stabiliser vers 2030, retrouvant les niveaux de 1970. D’ici 2050, il faudra néanmoins s’attendre à 18000 à 25000 décès (uniquement en France).

Et l’InVS de conclure: pour « considérer la mortalité attribuable à l’amiante dans son ensemble, il convient d’ajouter à ces estimations un nombre plus grand encore de décès par cancer broncho-pulmonaire, provoqués aussi par l’exposition passée à l’amiante. »

Consultez :

Les résultats de l’étude* de l’InVS

* Goldberg S, Rey G. Modélisation de l’évolution de la mortalité par mésothéliome de la plèvre en France. Projections à l’horizon 2050. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2012. 27 p.