Le Rassemblement devant la Cour d’appel de Bordeaux:

novembre 5, 2015 10:16 Publié par
 Une réussite, plus de 150 personnes contre l’empoisonnement par l’amiante autour du CERADER 16.  associations CGT amiante – l’inter CERADER – le Collectif régional de la CAVAM – une délégation de l’ANDEVA.. Tous méritent d’être également nommés sous leur propre identité: les Céraders 16 – 24- 47- d’Albret, l’ADDEVA 17, Le CRIDEVIT Allo Amiante, le Groupe amianté du Béarn – Ul CGT de Morcenx 
Une action en 3 points forts: l​es prises de paroles – le cortège jusqu’à la Cour d’appel – l’audience ​
  Jacqueline du Collectif amiante de défense des victimes de l’amiante de la Charente CERADER 16, remercie toutes les délégations des associations et des collectifs, venues assister les 30 anciens salariés d’Angoulême de la SNPE convoqués ce matin devant la cour d’appel.

 » je rappelle que la procédure engagée contre la SNPE d’Angoulême, entreprise figurant sur la liste des entreprises « reconnues amiante », vise à faire reconnaître et indemniser le préjudice résultant des effets anxiogènes d’une exposition professionnelle à l’amiante, préjudice que nous désignons sous le terme généraliste de « préjudice d’anxiété » »

« Pour les dossiers qui ont été appelés l’année dernière la cour d’appel a confirmé l’existence de ce préjudice d’anxiété et alloué a chacun une sommes de 12 000 euros. La SNPE s’est pourvu en Cassation et cette Cour a rejeté le mois dernier le pourvoi de la SNPE. L’arrêt de la Cour d’appel devenant de ce fait définitif » . Aujourd’hui c’est 30 nouveaux dossiers qui seront tout à l’heure évoqués pour les mêmes motifs

« C’est une grande famille réunie pour la défense des droits légitimes des victimes de l’amiante face à ce poison que nous combattons quotidiennement. Les malades ou leur famille, sont de plus en plus nombreux à nous contacter. En Charente ils viennent surtout des grandes entreprises comme la SNPE, DCNS, LEROY SOMER, mais il y va aussi des artisans chauffagistes, carrossiers, employés de l’Education nationale etc. . .​Tous nos adhérents qui ont travaillé en contact avec l’amiante, qui craignent pour leur santé, dont les dossiers pour « préjudice d’anxiété » sont passés ou passent aujourd’hui Ont besoin de notre soutien et nous le leur apportons sans réserve par notre présence ici »​​​

Merci à notre Cabinet d’Avocat, le Cabinet TEISSONNIERE, TOPALOFF, LAFFORGUE, ANDREU, représentait aujourd’hui par Maître Elisabeth LEROUX.

René pour le Collectif Régional des Victimes de l’Amiante du Grand Sud Ouest, demande qu’un ami ou camarade de chaque association participante vienne entourer Jacqueline. Qu’ils soient des associations CGT, de l’Inter- Cérader, du Collectif régional de la Cavam ou de l’Andeva.

« Avant de commencer cette intervention de soutien à nos amis d’Angoulême, je tiens à exprimer notre solidarité aux 5 d’AIR France qui étaient des manifestants, lors du CCE de casse de l’emploi de leur entreprise., en état de légitime défense face à une direction qui confond négociation et dictature patronale et un gouvernement qui lui donne encore plus de moyens répressifs (loi Macron notamment) ». .

 » Aujourd’hui, nous sommes présents pour dire haut et fort : « Patrons, vous êtes la cause de notre anxiété, la justice doit vous condamner » Et je ne parle pas des milliers de morts chaque année à cause de ce poison dont ces patrons sont responsables «OUI, responsables d’assassinats industriels à effet différé sans qu’à ce jour, ils ne soient inquiétés au pénal ».

 » NOUS, NOUS GARDONS CONFIANCE et ce matin quel encouragement de se retrouver rassemblés nombreux pour soutenir nos amis de Charente et marquer notre volonté commune de résister aux mauvais coups d’où qu’ils viennent … et obtenir la confirmation du jugement de 1ère instance ! desquels Jacqueline vient de parler !  « Ce serait très bon pour l’ensemble des dossiers à venir devant cette juridiction … ils seront des centaines durant le premier semestre 2016 ! d’où l’importance de cette action solidaire aujourd’hui ! !. . .  »