Les propriétaires d’Eternit mis en accusation pour 116 nouveaux décès

novembre 2, 2015 10:42 Publié par

LA STAMPA (Italie)

31 octobre 2015

Ces 116 décès s’ajoutent aux plus de 250 morts pour lesquels Stephan Schmidheiny avait déjà été mis en accusation durant le premier procès Eternit. Thomas, le frère de Stephan Schmidheiny est lui aussi poursuivi pour un nombre de cas sensiblement inférieur.

Ces morts ont été ajoutés par le parquet de Turin dans son instruction du procès Eternit bis. Il s’agit de 98 ex-travailleurs de quatre établissements italiens de la multinationale et de 17 ouvriers italiens (venus principalement de Venise et des Pouilles mais aussi du Piémont) qui ont travaillé en Suisse pour deux filiales d’Eternit (dans les usines de Niederunen et de Payerne) et qui sont morts de mésothéliomes, d’asbestoses ou de cancers broncho-pulmonaires sur le sol italien.

Ces cas s’ajouteront aux 250 dossiers déjà existants du procès Eternit bis engagé contre l’entrepreneur Stephan Schmidheiny (le procès est actuellement suspendu dans l’attente d’une décision de la Cour constitutionnelle).

Thomas, le frère de Schmidheiny, est également mis en cause pour un nombre moins élevé de décès. Les dossiers des deux hommes seront réunis. Le chef d’accusation est l’homicide coupable.

Les collaborateurs du procureur Raffaele Guariniello sont en train de mener des investigations sur les cas d’ex-travailleurs des filiales de la multinationale à Syracuse et au Brésil, qui pourraient également rejoindre le dossier.