MARTIGUES:111 travailleurs de l’Amiante demandent des comptes à leur employeur

juin 5, 2015 10:44 Publié par Laissez vos commentaires

ADEVIMAP   Martigues, le 05/06/2015

111 travailleurs de l’Amiante demandent des comptes à leur employeur

Le Conseil des Prud’hommes de Martigues, dans la procédure opposant 111 salariés aux entreprises qui les ont contaminé (ARKEMA Fos et Port de Bouc, ARKEMA et NAPHTACHIMIE Lavera et enfin POUJAUD), aura à trancher une nouvelle fois :

       Le 18 Juin 2015 à 9h  (dossiers en Conciliation le 09 09 2013).

Cette initiative s’inscrit dans l’action d’ ADEVIMAP, pour la défense des droits des «  travailleurs de l’Amiante ».

Adhérents à l’ADEVIMAP et assistés du Cabinet d’avocat TEISSONNIERE /TOPALOFF/ LAFFORGUE/ANDREU, ces 111 ex-salariés, actifs, en préretraite amiante ou en retraite ont saisi le Conseil des Prud’hommes de Martigues pour que soit reconnu leur préjudice d’Anxiété.

Depuis plus de 5 ans, le Conseil des Prud’hommes de MARTIGUES rend des délibérés favorables aux salariés. Le Conseil a condamné, à chaque fois, les entreprises fautives au paiement de dommages et intérêts pour compenser ce préjudice.

Après Albemarle/Arkema Port de Bouc en Février 2011, Naphtachimie/Arkema Lavera en Septembre 2011, Arkema Fos en 2012, Agintis/Situb en 2013, Arkema St Menet et l’Estaque en 2014, c’est au tour de POUJAUD SAS de rendre des comptes et de nouveau à Arkema à être jugée pour n’avoir pas su protéger ses salariés.

Malgré la remise en cause du niveau des indemnisations par la Cour d’appel d’Aix en Provence, l’ADEVIMAP se félicite de ces résultats qui sont des avancées conséquentes de l’action en cours à l’initiative des associations du réseau national ANDEVA.