Mésothéliome : l’expérience de l’UFIM au colloque de l’Andeva à Paris

mars 23, 2016 5:01 Publié par

Une journée de travaux intense le mardi 15 mars pour la délégation de l’Afeva au colloque organisé par l’ANDEVA (l’Association nationale de défense des victimes de l’amiante) en collaboration avec Mesoclin (réseau national des centres experts français pour les soins et la recherche sur le mésothéliome) à Paris dans la salle de conférence du Ministère de la Santé.

Avec le président de l’AFeVA, Beppe Mandredi, et le vice-président Giovanni Cappa et la coordinateur pour la santé Bruno Pesce sont intervenus les médecins  Daniela Degiovanni et Federica Grosso qui coordonnent l’activité de l’UFIM (l’Unité fonctionnelle inter-établissements sur le Mésothéliome)

« ‘Après une matinée intéressante et très émouvante, qui a comporté quelques témoignages de malades, parmi lesquels celui de Beppe [Manfredi], l’après-midi a été consacré aux projets d’accompagnement et de recherche. Les échanges permettant de comparer la situation en France et le travail de l’unité de Casale-Alexandrie de l’UFIM ont été profitables et constructifs. Les Français ont bien apprécié le modèle de prise en charge globale des patients qui ne laisse de côté aucun aspect de la maladie, du traitement des symptomes, de toutes les thérapies de référence et expérimentales, jusqu’au soutien psychologique des patients et des familles ainsi qu’aux soins palliatifs précoces intégrés soit au domicile soit dans un centre spécialisé, quand cela est nécessaire. L’identification des demandes des patients concernant ses besoins en matières d’assistance et ses protocoles thérapeutiques en cours et en phase d’expérimentation. »

Durant la permanence à Paris « la délégation de Casale a pu rencontrer les dirigeants de l’Andeva et les responsables de Mesoclin afin de renforcer la collaboration et contribuer ensemble à la lutte pour vaincre le mésothéliome. »