Retraite amiante à 60 ans, un ostacle enfin levé: un succés à partager sans retenue

septembre 18, 2016 11:33 Publié par

En 2014, l’association CERADER 24 soulevait le problème de personnes en difficultés par rapport à leur départ en retraite en liaison avec le cabinet TEISSONNIERE …. A partir d’un des dossiers suivants :

« Bernard n’a jamais travaillé dans une entreprise reconnue ouvrant droit à l’ACAATA. Né en décembre 1953, il est opéré d’un cancer broncho pulmonaire primitif. En Janvier 2014 maladie professionnelle reconnue par la CPAM, il demande à la CARSAT son départ en « allocation amiante » qui lui est refusé en Avril 2014 au prétexte qu’il avait plus de 60 ans et avait le nombre de trimestres pour partir a la retraite donc il ne pouvait plus bénéficier de l’ACAATA. Après ce refus, il demande à partir en retraite à la caisse de retraite et se voit refuser son départ en juin 2014 au prétexte que vu sa génération il ne peut partir a la retraite qu’a 61ans et 8 mois. « La commission de recours amiable, saisie, ne lui a jamais répondu ». Donc, gravement malade sans droit à l’ACAATA ni à la retraite ? seule solution « rester au boulot » mais pas possible vu son état de santé ou « crever de faim »

Grace aux diverses interventions sur cette question, appuyées depuis par notre région CAVAM (A) aujourd’hui et nos avocats, le ministère de la santé (Mme TOURAINE) a adressé une circulaire ministérielle en décembre 2015 à la CNAMTS pour mettre en place un dispositif permettant aux personnes dans cette situation de pouvoir partir en ACAATA puis en retraite des travailleurs de l’amiante (60 ans) respectant ainsi la loi du 9 novembre 2010.

Patience et pugnacité ont payé ! Mais aussi et surtout, les autres personnes dans cette situation pourront bénéficier de cette disposition confirmée par la caisse nationale d’assurance maladie (CNAMTS).

Si vous connaissez des personnes dans cette situation, donnez-leur cette information et dirigez les vers nous, que cela serve à tous, telle est aussi notre ambition !