Un dépôt sauvage de tôles en amiante-ciment

avril 26, 2017 9:02 Publié par

Dans son édition du lundi 3 avril, « La Voix du Nord » titrait en Une : « Dépôts sauvages : l’addition est salée ». Pour la commune de Bersée, non seulement le récent dépôt de détritus sera onéreux mais en plus il est dangereux. Alors qu’il suffisait de se rendre à la déchetterie…

Par C.finez (Clp)|

Dans la commune de Bersée, on peut lire actuellement sur trois panneaux successifs installés aux entrées du village : « Ne jetez plus vos détritus » ; « La nature n’en peut plus » ; « Les Berséens non plus ». On a même vu il y a quelques jours un 4e panneau posé par un plaisantin : « Et les cantonniers en ont plein le c… » (sic).

En bordure, des champs, un dépôt sauvage de plusieurs tôles ondulées d’amiante-ciment…

Mais cette fois, les cantonniers ont surtout peur d’être contaminés par de l’amiante… En effet, en pleine campagne, en bordure des champs sur un chemin de traverse, tout au bout de la rue de Bellevue, un dépôt sauvage de plusieurs tôles ondulées d’Eternit a été laissé là par un camion indélicat conduit par un chauffeur irresponsable. Les faits se sont produits « aux environs de 6 heures du matin mercredi… », précise un riverain qui a entendu le bruit du déchargement sauvage.

Accepté en déchetterie…

On connaît tous les dangers de l’amiante-ciment qui a été utilisé par Eternit pour fabriquer des tôles ondulées qui étaient autrefois utilisées pour couvrir garages et remises.

Ce dépôt sauvage a été effectué alors que tout le monde sait, et cela a été confirmé par le SYMIDEME, que les tôles ondulées d’Eternit sont bien évidemment acceptées en déchetterie. Ce qui ne donne aucune excuse à ce chauffeur indélicat, et le mot est faible !

La mairie de Bersée s’inquiète de ce cas d’autant que ce dépôt sauvage est à quelques mètres du passage du Paris-Roubaix. Le SYMIDEME a été contacté.

De son côté, la mairie a fait appel à des transporteurs qui pourraient enlever ces déchets, et attend un devis. Affaire à suivre.