Un suicide reconnu comme accident du travail

octobre 3, 2015 10:33 Publié par
Le tribunal des affaires de sécurité sociale de Saint-Brieuc reconnaît comme accident du travail le suicide d’un salarié victime d’une grave intoxication.

Anne-Marie Thomazeau
©Jean Claude MOSCHETTI/REA

Le 21 mars 2014, un salarié de l’entreprise Nutréa-Triskalia mettait fin à ses jours, sur son lieu de travail à Plouisy (Côtes-d’Armor), après avoir été victime d’une grave intoxication aux produits phytosanitaires. Ce jeudi, le tribunal des affaires de sécurité Sociale de Saint-Brieuc a estimé qu’il s’agissait bien d’un accident du travail. Un jugement «décisif» pour l’ensemble des associations mobilisées. Le tribunal a notamment appuyé sa décision sur le fait que Gwénaël Le Goffic avait rédigé une lettre d’adieu sur l’étiquette du même produit qui avait provoqué son intoxication : un médicament à destination des porcelets premier âge.