Amiante. L’ADEVIMAP organise la “riposte” des victimes

mars 4, 2016 11:35 Publié par

Toutes les associations de victimes des Bouches-du-Rhône réunies à Martigues.

Publié le :
29/02/2016 à 11h20 Par R.Chape

Voir Les Vidéos (Cliquez sur le “Les”)

L’interview d’Houssine Rehabi, administrateur de l’ADEVIMAP.

L’interview de Sylvie Topaloff, avocate au Barreau de Paris.

Toutes les associations de défense des victimes de maladies professionnelles des Bouches-du-Rhône se sont réunies vendredi à Martigues et se préparent à agir suite aux récentes décisions des tribunaux, qu’elles estiment “hostiles” et “catastrophiques”.

Une décision “choquante”, qui “maltraite” les victimes de l’amiante. Sylvie Topaloff, avocate au Barreau de Paris ne mâche pas ses mots au moment de commenter le délibéré rendu le 3 février par la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence. “Elle a considéré que les victimes de l’amiante n’avait pas droit à indemnisation alors que la faute inexcusable de l’employeur est retenue“, explique-t-elle. “C’est une décision catastrophique unique en France“, déclare pour sa part Houssine Rehabi, administrateur de l’ADEVIMAP*. “Il faut éviter à tout prix que cela fasse jurisprudence et les autres Tribunaux des Affaires de Sécurité Sociale prenne exemple sur ce qu’il se passe à Marseille“. Et si, évidemment, les associations accompagnent les victimes dans leur pourvoi en Cassation, elles n’attendront pas les 18 mois nécessaires au jugement pour se faire entendre. “Nous avons d’ores et déjà prévu d’organiser deux manifestations“, poursuit Houssine Rehabi. “Une à Digne-les-Bains le 22 mars, et une autre à Aix-en-Provence le 17 avril. Nous appelons toutes les associations, leurs adhérents et les sympathisants à nous rejoindre, car si cette décision fait jurisprudence plus aucune maladie professionnelle  ne risque d’être indemnisée“.

En vidéos, regardez les interviews d’Houssine Rehabi, administrateur de l’ADEVIMAP, et de Sylvie Topaloff, avocate au Barreau de Paris. (Images de Caroline Lips)

 

(*) Association pour la Défense des Victimes de Maladies Professionnelles.